La melodie d'Ostelinda - Marc Bourgne

Aller au contenu

Menu principal :

Albums
La mélodie d'Ostelinda
L'art du crime
Tome 7

scénario : Olivier Berlion et Marc Omeyer
dessin : Marc Bourgne
couleur : Bruno Pradelle
Glénat (2018)
Philadelphie, de nos jours. Mariska, une jeune femme d'origine tzigane se rend à une audition de violon dans l'académie du célèbre Professeur Russel. Elle ignore encore que la mélodie qu'elle a choisi de jouer va changer son destin. Celle-ci fait écho à une rencontre entre un jeune comte et une bohémienne, au temps de Louis XIV. Une histoire d’amour belle et maudite comme toutes les romances impossibles, bercée par les notes d’un Stradivarius...
L'art du crime est une série de 9 albums lancée en avril 2016 chez Glénat par Olivier Berlion et Marc Omeyer. Chaque album décrit une intrigue criminelle liée à l’un des 9 arts majeurs : peinture, littérature, sculpture, cinéma, musique, architecture, théâtre, audiovisuel et, bien entendu, bande dessinée. Chaque tome, réalisé par un dessinateur différent, possède ainsi son propre univers puisqu’il se déroule dans des lieux et époques variées. Mais au fur et à mesure des albums se dessine une arche narrative d'ensemble qui se révèle pleinement au tome 9.
    
Lorsque Glénat m'a proposé le tome 7 de L'art du crime, j'ai immédiatement accepté, pour plusieurs raisons. La première est que je me réjouissais de travailler avec Olivier Berlion, qui a débuté en même temps que moi chez Dargaud. La deuxième est qu'il s'agissait d'une très belle histoire, romanesque et romantique. Enfin, cette histoire était l'occasion de sortir enfin des thrillers contemporains que je dessinais sans interruption depuis Barbe-Rouge : Frank Lincoln, IRS et Michel Vaillant. J'ai passé beaucoup de temps sur La mélodie d'Ostelinda, qui réclamait une documentation assez riche aussi bien pour l'époque de Louis XIV que pour celle des années 1970. Heureusement, mon ami Marcel Uderzo m'a bien aidé pour dessiner les décors d'une vingtaine de planches.
C'est le château de Breteuil (Yvelines) qui m'a servi de modèle pour la demeure familiale des La Vallière
-
 
Copyright 2017. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu