Michel Vaillant 5. Renaissance - Marc Bourgne

Aller au contenu

Menu principal :

Albums > Michel Vaillant
Chaque image peut être
agrandie en un clic














Renaissance
Michel Vaillant, nouvelle saison
Tome 5

scénario: Philippe Graton et Denis Lapière
dessin: Marc Bourgne et Benjamin Benéteau
couleur des planches: Christian Lerolle
couleur de la couverture: Bruno Tatti
Dupuis
L'entreprise Vaillante est démantelée par la multinationale étasunienne Slate, qui en démonte les enseignes pour les remplacer par les siennes. Vaillante n'existe plus. Jean-Pierre Vaillant, qui s'est jeté d'un précipice, lutte entre la vie et la mort au centre médico-chirurgical des Invalides. Michel Vaillant, terrassé de n'avoir pu sauver son frère, abandonne tout pour conduire des camions sur les pistes africaines. Il brave tous les dangers pour sauver un chauffeur routier blessé. Avec pour but celui d'arriver à temps, cette fois...
Pendant ce temps, à La Jonquière, on lutte contre le destin. Françoise décide que Vaillante doit repartir à zéro. Avec l'aide de l'Oncle Benjamin, elle achète deux monoplaces électriques, et c'est dans un simple garage de La Jonquière que le fils de Michel, Patrick, et sa bande de Now Future préparent les deux Formule E pour le premier ePrix de Paris. Michel acceptera-t-il de reprendre le volant ? La course se disputera autour des Invalides, donc autour de Jean-Pierre, luttant lui aussi... Michel se montrera-t-il à la hauteur de ce défi symbolique ? Faudra-t-il le retour de Steve Warson à la compétition pour décider le champion français ?
Représenter le premier ePrix de Paris avant même que celui-ci ait eu lieu était une gageure, que Benjamin a relevée avec son brio habituel. Il est d'abord allé en repérage sur le dernière course de la saison 2014-2015 à Londres (je l'accompagnais). Puis il est allé à Paris, autour des Invalides, pour emmagasiner les images qui lui ont ensuite permis d'imaginer des vues de la course avant même que celle-ci ait lieu.
Une version inachevée de Renaissance (dite "work in progress"), tirée à 1500 exemplaires seulement, est parue en avril 2016, deux mois avant l'album, pour permettre à Michel Vaillant d'être présent à Paris pendant l'ePrix. Cette version permet de découvrir les différentes étapes de la réalisation d'un Michel Vaillant, puisque certaines planches y sont présentées sous leur forme définitive (colorisées et lettrées), d'autres le sont en noir et blanc, d'autres sont des crayonnées et d'autres enfin sont sous forme de storyboard, les trois dernières étant de simples extraits du scénario. Je suis l'auteur des crayonnés qui figurent dans le "work in progress": en effet, pour faire gagner du temps à Benjamin, j'ai exceptionnellement dessiné seul seize planches de l'album (personnages, décors et véhicules), notamment toutes celles sur lesquelles figurent les scènes africaines. J'avoue que je me suis fait très plaisir à dessiner ces scènes boueuses, avec de vieux camions et un Michel Vaillant baroudeur: ça m'a rappelé l'ambiance de l'une de mes séries BD préférées, Bernard Prince des immenses Greg et Hermann.
Le 23 avril 2016, nous avons pu vérifier de visu, pendant le premier ePrix de Paris, que nos dessins n'étaient pas trop éloignés de la réalité.
 
Copyright 2017. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu