Pirates de Barataria (Les) -12- Yucatán - Marc Bourgne

Aller au contenu

Menu principal :

Albums > Les Pirates de Barataria
Chaque image peut être
agrandie en un clic















Yucatán
Les Pirates de Barataria - tome 12

Scénario : Marc Bourgne
Dessin : Franck Bonnet
Couleur : Isabelle Charly
Glénat (2018)
    
Novembre 1821. Le temps de la piraterie se termine. Traqué par la Marine des Etats-Unis, Jean Laffite, l'ancien maître du royaume corsaire de Barataria, doit fuir Isla Mujeres, au Yucatán, où il avait trouvé refuge. Quant à Artémis Delambre, son compagnon Dominique You et son amie Catherine Villars, ils semblent s'être rangés et mener une vie honnête à La Nouvelle-Orléans. Mais résisteront-ils encore longtemps à un dernier appel de l'aventure ?
Beaucoup de décors différents pour ce dernier tome des Pirates de Barataria : Isla Mujeres au Yucatán, Gibara et La Havane à Cuba, Carthagène, Pensacola... et bien sûr La Nouvelle-Orléans. Il fallait bien ça pour raconter la fin de l'épopée de Jean Laffite, de son frère Pierre, de sa compagne Catherine Villars, de leur ami Dominique You, qui ont tous réellement existé, et celle d'Artémis Delambre, qui est, elle, un personnage de fiction. Beaucoup de légendes ou de mythes sont attachés à l'histoire de Laffite, et sa mort elle-même est mystérieuse. La thèse la plus couramment admises par les historiens est qu'il serait mort pendant une bataille navale au large d'Omoa (Honduras) en février 1823. Je laisse planer un doute sur cette mort dans mon scénario, pour laisser vivre la légende.
    
La toute dernière scène de l'album met en scène une Artémis devenue vieille, discutant avec sa petite-fille Diane dans la splendide propriété des parents de celle-ci, à Washington. Encouragée par sa grand-mère, Diane va partir dans l'Ouest étasunien. Et ses aventures seront racontées dans la série Le sentier de la guerre, que j'écris pour le dessinateur Dider Pagot. Ce passage de relais n'était absolument pas prémédité, l'idée du Sentier de la guerre étant très antérieure à celle des Pirates de Barataria.
Il n'est pas courant, dans l'univers de la bande dessinée actuelle, de pouvoir développer une série sur douze tomes. Je suis heureux et reconnaissant d'avoir eu cette chance, d'avoir vécu cette très belle aventure avec mon ami Franck, avec les coloristes Patricia Faucon, Bruno Pradelle et Isabelle Charly ainsi qu'avec notre éditeur chez Glénat, Franck Marguin. Ecrire le mot fin après avoir consacré une décennie à écrire les aventures d'Artémis et des pirates de Barataria n'était pas un moment anodin pour moi. Mais je n'ai connu aucune frustration, étant arrivé au terme de tout ce que j'avais à raconter dans cette série. Ce que j'ai ressenti, c'est plutôt de la fierté.
 
Copyright 2017. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu