Pirates de Barataria (Les) -3- Grande-Isle - Marc Bourgne

Aller au contenu

Menu principal :

Albums > Les Pirates de Barataria
Chaque image peut être
agrandie en un clic














Grande Isle
Les pirates de Barataria, tome 3

Scénario : Marc Bourgne
Dessin : Franck Bonnet
Couleur : Patricia Faucon
Couleur de la couverture : Bruno Pradelle
Glénat (2010)
On pouvait croire à la fin du volume précédent que le secret d’Artémis serait révélé dans ce tome 3, mais il n’en est rien. Et la jeune française continue son apprentissage de la piraterie dans la baie de Barataria, refuge des frères Laffite, et sur l’océan Indien, à bord du navire commandé par Dominique You.
Mais plusieurs éléments vont bientôt obliger Artémis à quitter la Louisiane : la traite des noirs à laquelle se livre Jean Laffite, la traque menée par Inga Schott et Nigel Fitzpatrick, la jalousie de Catherine Villars et les menaces du gouverneur William Clairborne.
La traite des noirs est la page la moins glorieuse de l’histoire de Barataria. Si, faute de place, nous n’avions pu l’évoquer dans les deux premiers tomes, il n’était pas question de passer sous silence cette tache sombre sur le mythe de Jean Laffite. La prise du négrier espagnol la « Dorada » (racontée pl.11 à 14) et de ses 77 esclaves est un évènement historique. J’en ai juste avancé la date, la situant mi-1812 alors qu’elle a eu lieu en janvier 1813. J’ai changé la date d’un autre évènement, relaté en fin d’album (pl.37 et 41-43) : la tentative d’enrôlement de Barataria par les anglais. En effet, ce n’est pas en novembre 1812 mais en 1814 que le capitaine anglais Nicholas Lockyer, commandant de la « Sophia », proposa à Jean Laffite de rejoindre l’armée britannique.
Une magnifique scène de tempête (pl. 29)
Un mot d’excuse, maintenant, à propos du faux suspense de la fin du tome 2. Nigel Fitzpatrick, l’espion anglais, avait été capturé par les baratariens, et Dominique You venait apprendre à Artémis qu’il avait révélé le secret de la jeune femme. Or, au début de ce tome 3, il s’avère que You bluffait : Fitzpatrick s’était évadé sans avoir parlé. La révélation du secret d’Artémis se retrouvait reportée au tome 4 ! Je dois la vérité à nos lecteurs. Lorsque nous réalisions ce tome 2, nous ne savions pas si la série compterait plus de trois tomes : cela dépendait de son éventuel succès en librairie. S’il avait fallu s’arrêter au tome 3, c’est au début de celui-ci que j’aurais révélé le secret d’Artémis. Mais Glénat nous a donné le feu vert pour un quatrième volume et j’ai décidé de prolonger encore un peu le suspense !
 
Copyright 2017. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu